Dépistage et Recrutement

Politique de dépistage et de recrutement de Volleyball Canada

Le dépistage et le recrutement des athlètes sont deux tâches de planification qui prennent de plus en plus d’importance et d’intensité au Canada. Pour cette raison, VC a élaboré une politique qui définit certaines lignes directrices et donne quelques conseils à l’intention des athlètes, des entraîneurs et entraîneures, des parents et des comités organisateurs de tournoi dans le but de les aider à gérer les situations se rattachant à cette activité.

Le rôle principal de VC est de normaliser les exigences de dépistage et de recrutement afin que les athlètes soient recrutés conformément à l’éthique et que les besoins des athlètes, des entraîneurs, des parents et de toute autre personne impliquée soient respectés. L’objectif de ces règlements est d’assurer que les recruteurs ou recruteuses ne profitent pas des athlètes à la recherche de bourses d’études et que les droits des entraîneures et entraîneurs canadiens de volleyball sont respectés. Tout athlète, entraîneur, entraîneure ou parent qui aurait des questions au sujet des procédures de recrutement, les bourses d’études ou les possibilités de jeu peut communiquer avec le directeur technique de VC ou celui de son association provinciale ou territoriale.


1. En saison
A. Règles pour les recruteurs et recruteuses

  • a) Un recruteur ou une recruteuse a le droit de communiquer avec un ou une athlète durant la saison.
  • b) Avant de communiquer avec un athlète, un recruteur doit d’abord communiquer avec les parents et l’entraîneur de cet athlète.
  • c) Un recruteur devrait mener ses activités de recrutement dans un lieu ouvert.
  • d) Dès la signature d’un athlète au sein d’un club, cet athlète ne peut plus être recruté par d’autres clubs durant la saison. Voir la section 6.8 pour la règlementation au sujet d’un transfert d’athlète à un autre club, si un athlète désire changer de club au cours de la saison.

B. Règles pour les entraîneurs et entraîneures

  • a) Il importe d’informer les athlètes et leurs parents au sujet d’une procédure acceptable ou non acceptable d’un recruteur, en plus des rôles du recruteur, de l’entraîneur, de l’athlète et des parents.
  • b) Dans l’éventualité où un recruteur communique avec un athlète, l’entraîneur est responsable d’informer les parents de cet athlète.b) Les organisateurs de compétitions ont le droit de demander au recruteur ou à la recruteuse de quitter le gymnase si les procédures de recrutement définies ne sont pas respectées. Si une telle situation se produit, les organisateurs de compétitions sont tenus de rapporter l’infraction au P/TA.
  • c) Les entraîneurs ne devraient pas empêcher les recruteurs d’institutions scolaires de communiquer avec un ou une athlète durant la saison. Ils ont cependant le droit de limiter les discussions.

C. Règles pour les athlètes

  • a) Dans l’éventualité où un recruteur ou une recruteuse communique avec un athlète, l’athlète est responsable d’informer son entraîneur ou entraîneure et ses parents.

D. Règles pour les parents

  • a) Les parents sont responsables d’informer l’entraîneur de leur enfant si un recruteur ou une recruteuse communique avec leur enfant.

2. En compétition
A. Règles pour le comité organisateur d’une compétition

  • a) Les organisateurs de compétitions ont le droit de donner ou de vendre le programme du tournoi, s’il est disponible, à l’entraîneur, au recruteur ou au représentant recruteur.
  • b) Les organisateurs de compétitions ont le droit de demander au recruteur ou à la recruteuse de quitter le gymnase si les procédures de recrutement définies ne sont pas respectées. Si une telle situation se produit, les organisateurs de compétitions sont tenus de rapporter l’infraction au P/TA.

B. Règles pour les recruteurs et recruteuses

  • a) Un recruteur ou une recruteuse n’a pas le droit de communiquer avec un ou une athlète tant que son équipe n’a pas terminé la compétition.
  • b) Une recruteuse ou un recruteur doit se présenter et nommer l’institution qu’il représente aux organisateurs de compétitions, suivre les procédures de recrutement additionnelles relatives au tournoi et, si possible, porter des vêtements qui les identifient à l’institution ou au groupe qu’il ou elle représente. S’il s’intéresse à un ou une athlète ou une équipe en particulier, le recruteur doit aussi se présenter à l’entraîneur ou l’entraîneure de l’équipe et aux parents de l’athlète en question.
  • c) Un recruteur ou une recruteuse doit tenir ses rencontres dans un endroit à aire ouverte, à la vue des gens et à l’extérieur du site de compétition.
  • d) Un recruteur ou une recruteuse doit avoir informé l’entraîneur ou l’entraîneure et obtenu sa permission avant d’aborder un ou une athlète.

C. Règles pour les entraîneurs et entraîneures

  • a) Tous les entraîneurs et entraîneures doivent rapporter toute procédure de recrutement qui, selon eux, ne respecte pas les règles ci-dessus aux organisateurs de tournois

    b) Les entraîneurs et entraîneures ne doivent pas permettre aux recruteurs et recruteuses d’aborder leurs athlètes tant que l’équipe n’a pas terminé la compétition. (Voir la règle mentionnée ci haut à ce sujet.)

D. Règles pour les athlètes

  • a) Dans l’éventualité où un recruteur ou une recruteuse communique avec un ou une athlète, l’athlète est responsable d’informer son entraîneur ou entraîneure et ses parents.

E. Règles pour les parents

  • a) Les parents sont responsables d’informer l’entraîneur ou l’entraîneure de leur enfant si un recruteur ou une recruteuse communique avec leur enfant.

Toute personne (recruteur, entraîneur, athlète ou parent) qui enfreint ces règles, ou l’esprit de ces règles, pourrait être sanctionnée.